Le "2-4" (rue des rosiers) est un local de plus de 1000m2, situé dans le centre-bourg de Pré-en-Pail, dans lequel les associations du Secours Populaire et de Payaso Loco souhaitent se retrouver autour d'un projet associatif commun.

Au programme, un nouveau pôle d’associations d’éducation populaire, qui partagent une action quotidienne de proximité et travaillent au maintien et/ou à la création du lien social entre les habitants, en favorisant l’échange entre les générations, les cultures, les genres, ...

mardi 29 novembre 2011

Petite histoire...

   Le 2-4 rue des rosiers devait être démoli. Afin de convaincre la commune de revenir sur cette décision le collectif Payaso Loco/Secours Populaire/Etudes et chantiers a d’abord rédigé un projet commun d’investissement des locaux autour de leur différents champs d’activité*. C’était le fond. Nous avons ensuite fait appel à une collectif de jeunes architectes (Le boc[al], asso loi 1901 en cours de création) afin d’étudier les enjeux urbains et architecturaux de la mise à disposition d’une telle friche à un collectif d’associations. Ce dialogue interdisciplinaire a porté ces fruits, et nous sommes aujourd'hui entrain de discuter des modalités d'une mise à disposition du local avec la municipalité.

  L’investissement  du lieu (et le processus de réhabilitation qui suivra) devra représenter en lui-même l’enjeu communautaire et mutualiste que nous avons chercher à mettre en avant par le regroupement des trois assoications. C’est pourquoi, plus qu’un simple espace physique partagé, le « 2-4 » est un projet associatif en soi.
Il s’agira d’utiliser le projet de réhabilitation comme un support évolutif de dialogue, d’échange et d’actions communes. Le projet consisterait à faire de ce bâtiment une plateforme de travail commune, dont les travaux de réhabilitation serait l’affirmation concrète. Ce serait un chantier participatf de plusieurs mois qui chercherait à impliquer un maximum d’acteurs locaux, qu’ils s’agissent des assos elles-mêmes et de leur adhérents ou de la population locale, tout en faisant appel à des collectifs interdisciplinaire (archi, artiste, graphiste, etc.) afin de construire l’échange dans l’action. 


Le « 2-4 », ce serait un peu parler de besoins et d’envies pour parler de restructuration. Parler d’aménagement, de travaux, de chantier,  pour parler d’action. Parler de chantier participatif et d’ateliers interdisciplinaires, pour parler de lieux de vie commune.  Parler de goût, de couleur et d’esthétique pour parler de poésie quotidienne. Parler d’architecture pour parler du vivre ensemble.  


*dossier complet de présentation du 2-4 à télécharger ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire